Cécité: fille exclus de l’inscription à l’école

cecità ragazza esclusa iscrizione scuola

Exclus de l’inscription à l’école des médias parce que l’aveugle. Un enfant peut être victime de discrimination en raison de ne pas voir? Et  » qu’est-ce que la réussite dans une école de la Val di Susa. Une fois de plus, en dépit de la Constitution et ses statuts, une personne handicapée a subi une injustice.

Et il y a quelques jours l’annonce d’un garçon (exclu d’un emploi pour lequel il avait été choisi en raison du diabète, une maladie pour laquelle, d’ailleurs, n’est pas invalide. Maintenant, cette petite fille, dont la “culpabilité” est de ne pas voir. Le rapport de l’affaire est venu directement à partir de la l’Association des Piémontais Retinopatici e Ipovedenti rappelle, dans un communiqué, que “Le droit de la fréquence est établie par la loi no. 104/1992, par l’Arrêt de la Cour Constitutionnelle no. 215/ 1987 et par la Circulaire Ministérielle no. 262 de 1988”. Comment fonctionne l’institut “coupable” de rejet, alors? Les arguments, a fait connaître dans une lettre aux parents de la jeune fille, parlant d’atteindre la limite de l’inscription sur la base de la capacité de la salle de classe”.

L’analyse de la situation générale en utilisant les données du ministère de l’Éducation apparaît au-delà de tout doute que, face à une augmentation des inscriptions, il y avait toujours un bloc de recrutement des enseignants, mais rien qui peut justifier un refus par rapport aux jeunes, en particulier, conformément à la récente circulaire ministérielle a publié le mois dernier qui permettra de suivre les lignes directrices de la gestion des étudiants handicapés dans l’école.

Peut-être supprimé de l’espace justement à un étudiant atteints de cécité et, par conséquent, l’appartenance à une protection? C’est vraiment pas crédible. Les contraintes de l’Ouvrir par le biais de son président Marco Bongi:

La position de l’école de Borgone est très grave. La loi parle très clairement à ce sujet: l’école ne peut refuser, pas même pour des raisons techniques,-la logistique de l’inscription d’un élève avec un handicap, mais grave peut-être sa situation. Je n’exclus pas qu’ils le reconnaissent, il est également de la responsabilité pénale.

Si elle a été acceptée dans l’école en question, soulignent que les parents de la jeune fille, vous pouvez vivre une vie aussi proche que possible de celle de ses pairs, aller à l’école seul et de profiter de la navette scolaire. Qu’en pensez-vous?

Crédit Photo | Thinkstock

Laisser un commentaire