Je vends du rein et de la moelle osseuse, de s’abstenir de perte de

Je vends du rein et de la moelle osseuse, de s’abstenir en rond, à l’appel 338… c’est une blague, et pourtant c’est la désespérée ad écrit sur des petits morceaux de papier, puis collé sur les murs en face de l’entrée de L’hôpital Molinette Turin. Immédiatement retiré par le personnel de l’hôpital qui a immédiatement connu l’épisode de la police. L’auteur de l’annonce, contacté au téléphone, est un cinquantasettenne au chômage depuis trois ans, qui dit qu’elle est déçue par l’état italien et a besoin d’argent pour vivre et de retourner à son pays d’origine, les Pouilles, en italie. Tel que rapporté par l’Ansa, l’homme aurait dit:

Je suis allé chercher du travail dans la Région, ils m’ont dit qu’ils essaient de 4 mille personnes, y compris les travailleurs, les maçons, les techniciens, mais que je n’ai pas les exigences. C’est un pays maudit, hypocrite, dans lequel on peut mourir sans que personne ne lui ait donné une quantité n’est rien. Je veux échapper, mais avec le 100 milliers d’euros que j’ai pu avoir en échange d’un rein, je voudrais commencer avec le retour dans le pays, dans ma partie, il est un paradis en comparaison de cette ville

Laisser un commentaire