L’exonération du ticket de revenus: ceux qui sont dans la signature?

En avance sur le plan bureaucratique des stores pour les médecins et les consommateurs. À partir d’aujourd’hui, en fait, les auto-déclarations sur le revenu de l’exemption du paiement des billets pour des visites et des tests spécialisés, doivent être validées par les médecins.

De prévoir, à l’entrée d’un décret de 2009. Les médecins n’ont pas pris trop bien à la procédure, en demandant à l’autorité locale de la santé pour faire les contrôles nécessaires. Pour les citoyens de la situation si possible, c’est pire: ils ne savent toujours pas qui et comment les contacter.

Comme on l’a déjà vu dans le passé ce qui devait être une loi de simplification est susceptible de se tourner habituelles dans le chaos et les questions institutionnelles peuvent tout simplement provoquer une perturbation des citoyens et à ceux qui en ont réellement besoin. Mais nous allons aller à la commande. Il est devenu opérationnel le décret du ministère de l’économie, de modifier le système de certification du droit à l’exonération du ticket de revenu, est devenu la préoccupation du médecin de famille, vous risquez de ralentir l’ensemble du système en donnant les tâches purement administratives à une catégorie qui n’apparaît pas adapté pour la tâche, ni la compétence, ni le temps.

Comme l’a expliqué Stefano Cecconi, responsable de la politique de santé national de la CGIL et Massimo Cozza, Secrétaire national de la FP CGIL Médicis:

C’est une mesure qui, en voulant forcer les médecins à l’utilisation abusive et inappropriée à la tâche, le contrôle administratif de l’exonération du ticket sur le revenu de base pourrait causer de la confusion et de l’échec à l’application. Vous devez mettre en œuvre une comparaison des commissaires aux comptes visant à une plus grande flexibilité dans l’application du décret à travers le temps et les moyens que donner le maximum de garanties pour les citoyens et les médecins.

À l’heure actuelle, il existe deux voies s’ouvrent: la première est que les temps de devenir excessivement longues, et le citoyen est obligé de traiter la charge de la dépense qui n’est pas en mesure de soutenir; la seconde est qu’il n’est pas appliqué à l’évidence des conséquences, même dans ce cas, à la fois pour le consommateur et pour le système lui-même est endommagé.

Articles Connexes:

Via le billet, les empreintes digitales

L’exonération du ticket pour un revenu, changer les règles

La toscane, billet gratuit pour les chômeurs

Laisser un commentaire