La perte de désir pour lui. La flambée des paires blanc

S’il est vrai que les italiens (hommes et femmes), il est de la responsabilité de la primauté de la réalisation de plaisir sexuel, avec 66% de parties prenantes, qui est satisfait, on peut le dire, de sa propre vie intérieure, dans le même temps, il y a une augmentation spectaculaire de la soi-disant paires de blanc, c’est à dire, ils n’ont plus de relations intimes avec une pure et simple absence de désir sexuel. Un phénomène que les chercheurs du royaume-uni ont défini l’anorexie sexuelle masculine et qui a décrété la fin de la vie intime du couple déjà près de 40 ans. Non seulement les femmes, puis dans les affres de la baisse du désir sexuel, mais aussi des hommes. Ensembles, puis le stéréotype du mâle est toujours sexuellement disponible pour votre partenaire, aigris par la continuelle des déchets caché par le désormais légendaire des maux de tête de de son.

Les Couples qui ont renoncé à avoir des relations intimes en raison de l’absence de l’impulsion sexuelle, dans ce cas, par lui, il aurait triplé en Italie au cours des dix dernières années, a dit Bruno Giammusso, responsable de l’Unité opérationnelle de l’andrologie, de l’université de Catane, qui a lancé ces jours-ci à Milan, une campagne sociale contre l’impuissance, promu par la Société italienne de l’Andrologie (Sia) et de l’European Dysfonctionnement Sexuel Alliance (Esda).

À la racine de la perte de l’appétit sexuel, problèmes de couple, mais aussi de facteurs individuels liés, sans doute, du stress et de la iperlavoro. Pas tous les hommes qui présentent ce type de problème voulez récupérer le désir sexuel de la somnolence. Nombreux sont, en fait, à renoncer au sexe, même en dehors de la vie conjugale. Sérieux les répercussions de ce choix sur la relation de couple: le rejet des causes dans les partenaires dans la culpabilité, le sentiment de ne pas être aimé et, dernier mais non le moins, la suspicion qu’il y en est une autre. Tous les éléments qui à la longue finissent par détruire irrémédiablement la relation. Le phénomène serait de plus en plus répandue, surtout dans les grandes villes, même s’il n’existe pas encore de statistiques officielles.

Laisser un commentaire