Le cœur a besoin de sept heures de sommeil par nuit

Le cœur a besoin de sommeil. Pour prévenir le risque de maladie cardiaque augmente, il est nécessaire de dormir au moins sept heures par nuit. La vie trépidante, accablés par des engagements et des délais nous oblige souvent les rythmes absurde, qui affectent également la qualité de notre sommeil, réduisant souvent à réduire considérablement le nombre d’heures consacrées à la reste de la nuit.

Eh bien, le fait que peu de sommeil est dangereux pour la santé a été impliqué dans de nombreuses recherches, en démontrant comment le manque de sommeil est nuisible à la ligne, ainsi que d’empêcher le corps de se détendre et régénérer l’esprit. Dans la dernière étude, dans l’ordre d’arrivée, dédié à l’importance du sommeil a porté sur les effets du sommeil sur le bien-être du cœur. La recherche, publiée dans le magazine scientifique Archives of Internal Medicine, a été le savant de Kazuo Eguchi de l’université de la japonais Jichi à Tochigi. Comme en témoignent les résultats obtenus par le chercheur, le muscle cardiaque a besoin pour bien fonctionner, au moins 7 heures et demie de sommeil par nuit. Sur un échantillon de personnes placées sous observation, et d’étudier les habitudes de vie, être plus à risque de développer une maladie cardiaque ont été les sujets qui dormaient moins de sept heures par nuit, et aussi en raison de l’apparition de l’hypertension.

Pour confirmer cette association apparente entre le sommeil et la maladie de coeur, une étude italienne réalisée par le dr. Pantaleo Giannuzzi, de l’Association Nationale de l’Hôpital des Cardiologues à Florence, publié dans le même journal. Il semble changer des habitudes de vie pour les patients cardiaques et les patients qui ont subi un infarctus du myocarde peut s’avérer d’une importance fondamentale pour éviter de dangereuses répercussions et de nouveaux arrêts cardiaques. Parmi les mauvaises habitudes à améliorer, est énumérée et le nombre d’heures de sommeil insuffisante reste correctement le corps et donc aussi le cœur. L’augmentation du sommeil chez les patients cardiaques qui a joué un rôle important dans la réduction du risque de nouvelles attaques.

Laisser un commentaire