Le diabète, peut être causée par l’alimentation de la mère pendant la grossesse

Le diabète, le développement futur de cette maladie peut être causée par ce que nos mères ont mangé au cours de la grossesse. Pour ouvrir cette déroutante cadre, une étude menée par le dr. ssa Susan Ozanne et son équipe de chercheurs à l’Institut de Sciences, Métaboliques de l’Université de Cambridge.

Au moment où l’étude a été menée uniquement sur le modèle animal, mais de nombreux éléments conduisent à la réflexion des experts et pour les êtres humains, le développement de la maladie est assez similaire.

La recherche, publiée dans les actes de l’Académie Nationale des Sciences, est de retour sur l’une des plus gonflé de la relation entre les comportements de la grossesse et le fœtus: la mère pendant la gestation, va sûrement avoir un impact sur la santé de l’enfant. En particulier, l’offre a toujours été l’un des facteurs essentiels de la période.

Comment expliquez-vous le dr. ssa Ozanne:

La puissance de la mère est un facteur de l’environnement qui peuvent modifier l’expression des gènes du fœtus. Le changement de l’activité des gènes conduit à des changements dans les fonctions des tissus et donc aussi dans le risque de développer certaines maladies: nous savons, par exemple, que les enfants des femmes qui ont un régime qui était en mauvaise santé pendant la grossesse ont une plus grande probabilité de l’adolescence diabète de type deux dans le cours de leur vie.

La particularité de cette étude n’est pas concerné par la formulation de l’hypothèse, mais une démonstration scientifique. L’équipe anglaise a en effet identifié un gène spécifique, Hnf4a, qui joue un rôle dans le développement du pancréas et de la synthèse de l’insuline chez le fœtus. Le chercheur a utilisé des rats pendant sa recherche, parce que ce cochon de guinée est déjà connu ce type d’alimentation pendant la mise en veille, ce qui provoque alors l’apparition de la maladie dans la descendance.

L’Ozanne est ensuite transmis à l’expérimentation sur l’homme les cellules qui produisent l’insuline in vitro.

Nous avons fait des expériences sur des cellules humaines qui produisent de l’insuline, in vitro, en observant que l’expression du gène Hnf4a est contrôlée de la même manière chez l’homme. Il est frappant de noter à quel point l’alimentation de la mère pendant la grossesse, les “marques de commerce” de nos gènes au long de la vie, de l’augmentation du risque de maladies liées à l’âge telles que le diabète.

Articles Connexes:

Le diabète, la corrélation avec le tabagisme passif

Le diabète, la carte

Source: le Corriere della sera

Laisser un commentaire