Le jeune anglais veuve, fécondé par son mari mort

Un curieux événement vient des Etats-unis, où une femme peut tomber enceinte à la mort de son mari. Rien de mal à cela, si ce n’était pas qu’il était mort plus d’un an avant. L’étrange histoire d’une femme anglaise, dont le nom n’a pas été divulgué pour des raisons de confidentialité, et dont vous ne connaissez que l’initiale « L ».

Cette veuve, 42 ans, était déjà la mère d’une petite fille avait toujours son mari, et prévu avec lui pour donner naissance à un autre fils. Devant les juges, la femme a exercé son droit à une famille et la possibilité d’avoir des enfants, mais aussi de la volonté de son défunt mari que de vouloir avoir tôt ou tard, un autre fils, mais peur de l’avenir ont un problème d’infertilité, avant sa mort, a parlé d’une clinique où il a été congelé de son sperme, et de donner ensuite naissance au fils in vitro.

Et puis, l’homme qu’il a été opéré pour une appendicite, et en raison d’une complication au cours de l’opération, elle est morte à seulement 31 ans. Maintenant, la veuve veut accomplir la volonté de son mari, et d’avoir un autre enfant, mais la loi en Grande-Bretagne, cela ne peut se faire que dans le cas d’un accord écrit de la personne décédée. Mais ce n’était jamais là, et les autorités du Lancashire, ont refusé l’autorisation. Pour cela, la femme se tourna vers la Human fertilisation and embryology authority du Royaume-Unis, qui lui a donné raison et il a permis l’exploitation de la centrale.

Pourtant, au Royaume-Uni un autre cas similaire, il y avait environ 13 ans, quand une femme, Diane de Sang, les églises qui permettrait d’extraire le sperme directement à partir de son mari qui est décédé en 1995, être en mesure de prouver que, au moins verbalement, à l’homme avant sa mort, avait annoncé que la volonté. Dans ce cas, les juges ont donné raison à la femme, à cause de sa reste le seul royaume-uni cas de la femme fécondée par le mari mort.

[Source: Reuters]

Laisser un commentaire