Le lien possible entre la natation et des problèmes respiratoires chez les enfants

Les enfants avec des mères qui souffrent d’allergies ou d’asthme sont à risque de tomber malade plus facilement des maladies respiratoires s’ils prennent part à des cours de natation dans les six premiers mois de la vie.

Et comme en témoigne une nouvelle étude qui a utilisé des données provenant d’un échantillon de mères et d’enfants, le norvégien recueillies à l’Institut norvégien de santé publique (NIPH). Les résultats sont issus d’une étude de 30 000 participants, dont environ 25% des enfants ont pris part à la natation pour les enfants de 0 à 6 mois d’âge. La plupart des enfants qui ont pris part à des cours de natation n’a pas montré une augmentation des infections des voies respiratoires, l’inflammation de l’oreille (otite moyenne) et d’autres troubles respiratoires. Entre 6 et 18 mois, l’incidence des infections des voies respiratoires et l’otite était, respectivement, 13 et 30%, tandis que le pourcentage d’enfants qui avaient des problèmes respiratoires générique était de 40%. Parmi les enfants qui avaient des mères avec l’asthme et les allergies, 44% de ceux qui n’avait pas pratiqué la natation a développé des problèmes respiratoires. Ce pourcentage a augmenté de 47% pour ceux qui ont nagé et qui avaient des mères asthmatiques ou souffrant d’allergies de toutes sortes. Comme l’a déclaré Wenche traité de nystad, auteur de l’étude et directeur du Département d’Épidémiologie à la NIPH:

Même si la différence en pourcentage est pas significatif indique une tendance à des problèmes respiratoires du nouveau-né enfants qui suivent des cours de natation comme un enfant.

Des études antérieures avaient déjà indiqué un lien possible entre la natation et les infections respiratoires chez les enfants. Les facteurs de l’environnement qui irritent les voies respiratoires, tels que, par exemple, la chloration peut affecter le niveau de l’épithélium pulmonaire et de contribuer au développement de maladies respiratoires telles que l’asthme chez les enfants.

Le lien entre les problèmes respiratoires et la baignade dans la petite enfance a été suggéré par un pédiatre qui lui a demandé si les sujets à risque de l’asthme, qui a pris part à la natation pour les enfants, ont une plus grande tendance à développer des maladies respiratoires. Des études antérieures avaient indiqué une connexion, mais les résultats étaient incertains. Maintenant, nous essayons de procéder à une étude plus complète. Si la mère de l’enfant est en bonne santé et n’est pas un sujet de l’asthme, de la recherche montre qu’il n’y a aucune augmentation du risque d’otite ou de problèmes respiratoires, si les enfants à nager avant l’âge de six mois.

Laisser un commentaire