Les découvertes scientifiques de l’année 2010: à partir de l’Adn de Néandertal à la vie artificielle

Retracer l’2010, à essayer de comprendre quels ont été les plus importantes découvertes scientifiques relatives à la santé. Ce n’est pas une entreprise facile, étant donné que la recherche médicale est en constante évolution et de nombreuses études présentées comme innovantes et décisifs, ils sont encore au stade embryonnaire. C’est pour cette raison que nous avons préféré à partir de l’Adn, à l’origine de tout, même de l’avenir de la médecine. Voici quelques-uns des faits saillants publié par Yahoo.fr avec l’aide de l’Accent.fr:

  • Maggio2010-La Revue Science. Ici sont publiés les résultats d’une recherche menée à l’Institut Max Planck pour l’Évolution Antropologie, Leipzig. Après des années de tentatives, les scientifiques ont été en mesure de recueillir un nombre suffisant de fragments d’Adn ne sont pas contaminés, en particulier en provenance de l’os de trois femmes neanderthaliane vécu environ 38 millions d’années et a trouvé dans une grotte en Croatie. Pour la première fois sont, par conséquent, ont réussi dans le séquençage du 60% de l’Adn de Néandertal et de la comparer avec celle de 5 personnes d’origines différentes. Ce qui a émergé? Tous les humains modernes, à l’exception des populations africaines, dans son Adn de 1% à 4% du patrimoine génétique de l’homme de Néandertal. Une découverte de ce type pourrait mettre en question la théorie de l’évolution basée sur l’Homo Sapiens, l’homme de neandertal, il serait mélangé dans une région du moyen-orient. Si les gènes de l’homme de Neandertal aurait été transmis jusqu’à aujourd’hui. Et à partir de là, la distribution de certaines maladies génétiques en fonction de la source.
  • 20 Mai 2010: l’annonce officielle de la naissance d’une vie artificielle, une cellule, faite avec de l’Adn synthétique. L’auteur de cette création exceptionnelle est le généticien de l’américain Craig Venter, auteur de, entre autres choses, la première carte complète de l’Adn humain. Le scientifique, dans ce cas, est capable de donner vie à une bactérie contrôlé par un Adn extrait en laboratoire à partir de certaines substances chimiques, mais parfaitement capable de s’auto-répliquer. Son nom: Mycoplasma mycoides JCVI-syn1.0. Les applications de cette découverte aura beaucoup d’entre nous: les bactéries créé ad hoc peut engloutir toute les zones polluées, conduire à des biocarburants qui ne sont pas nocifs pour la santé, et de nouveaux vaccins contre de nombreuses maladies, et qui sait combien d’autres résolutions pour la santé humaine et pas seulement. Il est évident que l’aspect éthique reste prédominante. Maintenant, vous avez déclenché dures polémiques.
  • Juin 2010:à partir des molécules de l’Adn est créé, le robot le plus petit du monde. C’est un bio-spider-100 000 fois plus petit que l’épaisseur d’un cheveu: il est effectué dans les laboratoires de l’Université de Columbia par une équipe de scientifiques dirigée par Milan Stojanovic. La bio-robot a un corps formé par une protéine (streptovidina) et les jambes par de brins d’Adn. Le micro-organisme se déplace, conduit, sur une piste rendue par l’autre brin d’Adn qui est organisé de telle manière à créer un chemin d’accès. Quoi? Toujours à la santé de l’homme! Par exemple, dans la chirurgie au niveau cellulaire: il est possible d’utiliser le micro-robot pour le transport de médicaments de guérison individuelle des cellules malades (comme dans le cas du cancer) ou même pour creuser et enlever tous les obstacles, les détails du système cardio-vasculaire.

D’autres nouvelles liées à l’Adn et de la santé:

De l’adn et de la longévité

La Pollution et les dommages à l’adn du fœtus

Dépistage De L’Adn Du Vph

[Source: Yahoo.fr]

Laisser un commentaire