Les examens de la grossesse, l’amniocentèse-seulement à ceux qui risquent d’

Des nouvelles sur les tests à effectuer au cours de la grossesse est physiologique, pas-à-risque, viennent les nouvelles lignes directrices élaborées par des experts de la Santé Supérieurs de l’Institut et le Centre pour l’évaluation de l’efficacité des soins de santé (Ceveas), pour le compte du Ministère de la Santé.

L’amniocentèse et le prélèvement de villosités choriales pour écarter le syndrome de Down ne devrait pas être offert sans distinction aux femmes de plus de 35 ans, mais seulement les femmes enceintes ont été testés positifs à un test qui évalue les risques en fonction de l’âge, de la clarté nucale et de certaines valeurs de sang, y compris la fraction bêta gratuite beta hCg et les protéines plasmatiques A. C’est pour éviter que la grossesse est trop médicalisée, des experts de l’expliquer, puisque vous souvent effectuer de trop nombreux tests, même quand tout va bien, et en l’absence de facteurs de risque prédisposants.

Explique Vittorio Basevi de la Ceveas que

C’est d’introduire une autre pratique clinique pour identifier les femmes à risque de faire l’amniocentèse et le prélèvement de villosités choriales enquêtes selon le niveau.

C’est tout pour contrer les risques de ces examens, l’estime, l’amniocentèse et le prélèvement de villosités choriales, dans les 2% de perte fœtale:

À mettre en place au lieu de la première, avec le test combiné, qui est à risque réduit le nombre de diagnostiques invasives nés avec le syndrome de Down et a la même quantité de faux positifs et négatifs de l’amniocentèse et le prélèvement de villosités choriales. C’est la même approche qui a connu dans d’autres Pays, comme le Danemark, où l’évaluation des risques est effectuée avec le test combiné a diminué de moitié le nombre d’individus nés avec le syndrome de Down.

Le test combiné qui, si elle est positive, donne accès aux tests de l’amniocentèse et le prélèvement de villosités choriales sont couverts par le Service National de Santé, doit être effectuée entre le 11 et le 13/une semaine de la grossesse. Une autre nouveauté est que la politique d’accès au test de dépistage couverts par le NHS n’est plus limité pour les femmes qui ont dépassé l’âge de 35 ans, mais plutôt s’étend à toutes les femmes dont le test est positif pour le vih combiné.

Pour en savoir plus sur les tests de grossesse:

  • Les examens de la grossesse, le calendrier mois par mois
  • L’auto-test de grossesse
  • Les mamans de plus de 40 ans, des tests à faire, et plus de risque

[Source: Reuters]

Laisser un commentaire