Les tumeurs et les téléphones mobiles: maintenant, nous met aussi l’absence de fil

La diatribe entre ceux qui prétendent que les téléphones mobiles de provoquer des cancers et qui s’oppose à cette théorie se déroule depuis des années, depuis que les téléphones cellulaires ont été inventés et continuera probablement à moins de 20 ou 30, jusqu’à ce que vous avez passé assez de temps, vous pouvez prendre un coup d’oeil à des données plus concrètes, les hypothèses et les projections.

Aujourd’hui, cependant, ajoute-t une voix de plus au débat, que l’Éruption Bihari Dubey, un chercheur de l’Apeejay Collège de l’Ingénierie, de l’Inde, qui a prétendu être « au-dessus des parties », et de révéler la vérité sur les effets des téléphones mobiles. Dubey basée sur ses recherches, plutôt que sur les téléphones mobiles, les téléphones sans fil, car les données sur cette technologie sont plus âgés, et donc de plus en plus nombreux, que ceux disponibles sur les téléphones mobiles.

Toutefois, d’après le même principe, qui est, les ondes électromagnétiques, les effets des téléphones mobiles et des téléphones sans fil devraient être comparables, et donc, si la recherche de Dubey confirme une augmentation du risque de cancers avec le sans fil, le même principe devrait s’appliquer pour les téléphones cellulaires. Selon le chercheur indien, en fait, les ondes électromagnétiques qui entrent en contact avec l’oreille, généralement de droite, double le risque de développer un gliome ou un schwannome, acoustique, à peu près la même que la conclusion tirée par le dr. Lennart Hardell dans l’étude de la cellule.

Ce résultat s’oppose à l’étude Interphone, pris en charge par l’Organisation Mondiale de la Santé, mais aussi en petite partie par un groupe de sociétés de téléphonie mobile, qui affirme que les risques sont observés uniquement chez les personnes qui passent de 5 à 12 heures par jour, avec le téléphone sur l’oreille, et pas à ceux qui l’utilisent moins. Dans l’intervalle, ces études ont critiqué d’être démenti ou confirmé, pour plus de sécurité, notre conseil est d’utiliser des écouteurs ou le haut-parleur, vous ne savez jamais.

[Source: le Corriere della sera]

Laisser un commentaire