Sexe avec des collègues de travail améliore le rendement au travail

Ne pas toujours éviter le contact avec les collègues est le meilleur moyen de faire un meilleur travail. C’est l’avis du sexologue norvégien Elsa Aalmas qui a publié une étude sur le magazine en ligne « Dagens Naeringsliv », dans lequel il affirme que toute personne qui a une relation avec un collègue a conduit à plus de travail tout en passant plus de temps avec votre partenaire. À partir de l’étude norvégienne a montré qu’une personne sur cinq avoue avoir eu des relations amoureuses avec des collègues, et une paire de dix, a été formé sur le lieu de travail. L’amour dans le bureau, en fait, plus ciblée, plus énergique, et s’aventure même à adopter un comportement plus professionnel.

La recherche a été ultérieurement approfondi par une équipe de chercheurs italiens dirigée par le sexologue Serenella Salomoni au nom de l’Association « Femmes et de la Qualité de la vie » . L’étude italienne a examiné 480 personnes entre 25 et 55 ans d’âge et est venu à la même conclusion que les jumeaux norvégien: 65% des femmes interrogées ont dit qu’ils sont devenus plus productifs après le début de la relation. Qui a un partenaire parmi des collègues en plus dit que pour vous d’aller volontairement dans le bureau, et de rester plus longtemps que nécessaire. Mais ce n’est pas tout, une personne sur sept prétend avoir rejeté les offres d’emploi sont les plus avantageux de rester à proximité de la bien-aimée.

Mais pas toutes les données qui ont émergé de l’étude sont tellement réconfortant: ils sont peu nombreux, en fait, les relations amoureuses entre collègues occupant le même niveau hiérarchique dans le bureau. Beaucoup de femmes (65%) ont une histoire avec un « plus », et l’un des trois d’entre eux admet pour prétendre à un avancement de carrière. Seulement 15% des femmes interrogées dans une relation avec un collègue qui occupe un poste qui est hiérarchiquement inférieur élevé d’entre eux. Sont les 20%, enfin, la relation entre collègues de même grade. Alors que 12% avouent que de tolérer une relation, pour ainsi dire, instrumental, 24% ont déclaré à comprendre des collègues qui sont dans cette situation. L’heure actuelle, toutefois, 43% des femmes interrogées, qui estime que ce type de relation n’est pas trop d’intérêt « pas sérieux ».

Laisser un commentaire