Solaire: lequel choisir?

 

Considérant que, il ya de nombreuses variables qui influent sur, même lourdement, le rayonnement solaire (latitude, l’altitude, la saison, le moment de la journée, l’humidité de l’air, etc.), on peut dire à peu près que les phototypes 1-11, dans le cas de l’exposition au soleil, sera montré et toujours des produits de très haute protection (SPF50+), dans le phototype 111 sera recommandé facteurs de protection élevé au début de la période d’exposition (SPF 30) et ensuite, une fois obtenu un certain degré de bronzage, les facteurs de moyen de protection (SPF 20).

 

Dans les tons de la peau que le noir, qui sont caractéristiques des populations d’amérique latine, d’afrique du nord, ou (phototype VI) négroïde, produits solaires, bien que pas indispensable, peut toujours être utile, si ce n’est pour limiter l’apparition de inesthétique des altérations de la pigmentation. Afin d’optimiser la mesure de protection, les produits de protection solaire doit être appliquée sur la peau parfaitement propre, au moins 15 à 20 minutes avant l’exposition et d’en réappliquer toutes les 2 à 3 heures, en gardant toujours à l’esprit que la transpiration, le sable, se baigner dans la mer ou la piscine peut réduire l’efficacité et la durée de l’effet.

À cet égard, sont disponibles commercialement sous des formulations différentes, parmi lesquelles vous pouvez choisir le produit le plus adapté à nos besoins. Nombreux sont les remèdes proposés dans le temps de préparer notre peau à l’impact du rayonnement ultraviolet, en commençant par une augmentation de la consommation de certains aliments, comme les tomates, les carottes et les rouges, oranges de Sicile, dont la pâte contient un puissant complexe de caroténoïdes antioxydants, et des antioxydants très efficaces dans la lutte contre les effets agressifs de la radiation.

 

Dans le cas de l’incapacité (ou la flemme) que les mesures de protection de la « endogène » peuvent être couverts par des compléments alimentaires à base de bêta-carotène, le lycopène, l’astaxanthine, la lutéine (utile pour vista) dans les capsules pris régulièrement pendant les repas principaux, en commençant à partir de 1 à 2 mois avant le début de l’exposition. Et localement? Une bonne règle à appliquer, dans les semaines précédentes, des crèmes, pas de la graisse à base de vitamine E, bêta-carotène, l’acide alpha-lipoïque, l’ubiquinone, le resvératrol, l’échinacée, l’hamamélis et d’oligo-éléments.

Un gommage doux une fois par semaine, peut se révéler utile pour débarrasser la peau des cellules mortes, lui donnant un aspect uniforme.

Laisser un commentaire